Lancée en Octobre avec 1600 J’AIME sur ma page Facebook, en début des opérations publicitaires la page recueille dès début décembre près de 2600 nouveaux fans.

Statistiques evolution des fans de la page Facebook

En début de campagne, un effort a été consenti en proposant des publicités visant à acquérir des fans. Cependant à la demande du client nous avons aussi mis un accent sur la mise en avant des posts. Cette mise en avant d’un post permet de mettre en valeur la publicaion et permet de choisir un ciblage sur la géolocalisation et sur les données sociaux économiques ainsi que les centres d’intérêts des usagers.

En fonction des mises en avant des posts, des nouveaux fans (Des J’AIME sur la page) ont été recueillis. Dès lors les modalités de campagnes ont été changé en abandonnant un peu les publicités J’AIME au profit des MISE EN AVANT.

Les mise en avant ont été au début petites entre 20-30 Euro sur 3 jours à raison de 3 campagnes simultanées. Ceci à permis de recadrer le ciblage et les intérêts et d’affiner ainsi les campagnes et les résultats souhaités.

L'incidence entre les publicités et la visibilité organique

L’incidence entre les publicités et la visibilité organique

Globalement celle ci est dépendante de la publicités. Plus vous dépensez, plus vous auriez une visibilité organique plus importante. On le voit facilement sur les posts publicitaires, il suffit de passer la souris au dessus de votre publicité. Mais on peut également le constater sur les posts non sponsorisées puisque ceux ci ont une visibilité accrue.  Ainsi sur un post sponsorisé 70% de la visibilité était payé et 30% organique.

Les posts organiques acquièrent du coup également une visibilité plus importante et des « likes » et des commentaires plus nombreux en fonction de l’engagement utilisateur du post. La règle suivi dans l’exemple est d’environ 1 post sponsorisé pour 4 post organique.

l'incidence du post payé contre les post non payé

l’incidence du post payé contre les post non payé

On voit aussi très bien l’incidence du post payé contre les post non payé. Si un post payé (100E) atteint facilement des volumes, les posts classique se cantonne à un niveau « ridicule » en terme commercial.

En terme de message publicitaire, celui ci doit être engageant sans être autoritaire. Ici une photo sans texte ou titre est peu engageante. Elle obtient certes des « J’aime », mais peu ou pas de commentaires. Indiquer que le post peut être librement partagé est sans aucun doute plus incitatif et ce malgré le post sponsorisé.

Quel audience ?

Audience sociale

Sans doute un des onglets à prendre en compte dans les statistiques c’est l’onglet des personnes engagées, qui agissent et/ou réagissent.

Si les visiteurs de la page sont de toutes les tranches d’age, il ressort de cet onglet que les hommes, et surtout les femmes, entre 35 et 55 ans interagissent le plus avec le photographe. Sans doute sont-ils plus sensibles à l’art mais aussi au « message » du photographe qui amène ses visiteurs et fans dans un voyage reposant du broua de l’information.

Autre élément pertinent de cette étude statistique, sont les pays et les villes sources du trafic. Le photographe très présent à Montpellier, vise également un marché de l’art photographique sur d’autres terres. Il nous évoquait sont désire d’exporter la France.

Horaire de consultation:

Bien qu’il y ait du trafic en permanence sur Facebook, les meilleurs moments reste à l’heure du déjeuner et en soirée à partir de 18h jusqu’à 22h.



Article lu (725) fois